Accueil  Portail  FAQ  Rechercher  S'enregistrer  Membres  Groupes  Connexion  

Partagez | 
 

 MacKenzie Lewis' Quarters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: MacKenzie Lewis' Quarters   Jeu 28 Aoû - 4:03

Présentation des Quartiers :

La pièce principale fait 7 mètres sur... Ouais bon on s'en fout des mesures d'architectes donc... La porte des Quartiers de Mack donnait directement sur un lit de 90x200. Le lit était fait et drappé d'une couverture grisâtre et de draps d'un bleu pâle délavé. Une trable de chevet commpagnait le lit à gauche. Derrière le lirs on pouvait apercevoir de grandes fenêtres toute simples et la lumière du jour était filtrée par des rideaux transparents à la mode Anciens.
Côté couleur la pièce restait dans les teintes habituelles d'Atlantis à savoir le turquoise et le marron-orangé.

Sur la droite, il était possible de voir une armoire version Ikéa (c'est à dire toute simple et facile de transport) de couleur claire avec deux tiroirs en bas et au-dessus deux grands panneaux en aggloméré pour les portes de la partie supérieure. Un peu plus au fond de la pièce il y avait un bureau rudimentaire sur lequel était posé un ordinateur portable fermé de couleur grise avec le logo de l'expédition apposé sur le dessus. Une petite lampe de bureau solitaire trônait dans un coin du bureau.

Sur la gauche, il y avait une petite commode dans le même style que l'armoire et comportait quatres tiroirs qui prenait toute la largeur du meuble. Sur le plateau de dessus, Mack avait disposé une ou deux photos de famille mais rien qui la reliait à quiconque sur la Cité. En prolongement on pouvait constater une porte qui donnait sur une autre pièce et il s'agissait de la salle de bains.

Il y avait comme dans chaque quartiers un mini-frigo ainsi qu'un fauteuil mais comme je ne sais pas où les placer on verra plus tard hein ^^

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Jeu 28 Aoû - 17:57

Tanya avait longé les couloirs tout en guettant autour d'elle pour voir si personne ne la suivait jusqu'à maintenant. Puis, elle arriva à son point d'enquête, devant les quartiers de l'infirmière en chef. Juste avant, elle avait sutiliser de quoi forcer la porte des quartiers. Elle ouvrit le boitier de controle et commença à bidouiller dedans. Quelques instants après la porte s'ouvrit. Elle savait qu'elle n'était pas là pour le moment, il fallait donc qu'elle en profite un maximum. Une fois rentrée, les portes se refermèrent automatiquement. Son travail pouvait enfin commençer. Elle commença... par la commode. Elle ouvrit tout les tiroirs et fouilla dedans en mettant tout en l'air. Un vrai désastre après. Mais ce n'était que le commencement. Mais, elle ne faisant pas attention aux dommages collatéraux. En retournant la commode, elle attrapa les cadres photos qui tronaient dessus et les fit tomber sur le sol.

**Ben vas-y, fait encore plus de bruit.**

N'ayant rien trouver, elle alla s'attaquer au bureau. Elle fouilla les tiroirs sans trouver des papiers intéressant. Mais, elle vit l'ordinateur portable. Elle l'ouvrti, l'alluma mais bien sur, elle ne put avoir accès aux données car il manquait son mot de passe. Préssée par le temps, elle ne pouvait pas prendre le temps de pirater l'ordinateur. Elle allait le prendre plus tard. Pus, elle attaqua en dernier, l'armoire. Les vêtements volèrent dans tous les sens.

**C'est pas possible, il n'y a rien ici non plus.**

Maintenant, que la chambre était devenue un vrai camp de bataille, elle revint vers l'ordinateur. Elle poussa la lampe du bureau, peut-être un peu trop fort, qu'elle se fracassa sur le sol, pus, elle prit l'ordi pour le mettre où il y avait d'avantage d'espace et commença à le pirater.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 0:21

C'est une Mack erintée qui arriva dans ses quartiers après un détour par l'infirmerie pour ranger la chaise roulante qu'elle avait utilisé pour John. Sur le trajet, elle avait déjà dressée une petite liste de ce qu'elle voulait faire. Premièrement se débarasser de ses vêtements, ensuite prendre une douche royale et enfin se laisser tomber sur son lit pour tomber dans un profond sommeil et oublier son petit ami de malheur qui lui avait brisé le coeur il y avait de cela moins d'une heure. Elle tourna sur sa gauche dans les couloirs et s'engagea dans l'embranchement qui allait la conduire tout droit à son but. Une fois devant la porte elle passa sa main devant le panneau de contrôle aux trois cristaux et lorsqu'elle releva la tête pour regarder l'intérieur, Mackenzie eut un temps d'arrêt.

Ses yeux balayèrent le no man's land qui régnait ici avec un regard quasi horrifié. Ses vêtements étaient éparpillés partout par-terre et ailleurs, les tiroirs de sa commode n'étaient plus dans leurs logements et jonchaient le sol vide de leur contenu. Son lit avait carrément été retourné sans parler de la table de chevet et de son archaïque bureau. La conclusion était simple : quelqu'un était venu les fouiller de fond en comble. Seulement ce quelqu'un... Mack n'aurait pas fort à faire pour le retrouver car elle étaot encore sur les lieux.


"What the Fuck are you doing here ?" demanda l'infirmière avec un air sévère. Elle leva le bras vers sa radio et cliqua dessus pour appeler les autorités compétentes.

//Sheppard... // commença-t-elle tout en surveillant les moindres faits et gestes de son intruse.

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 1:14

La militaire était toujours ne train d'essayer de craquer le code de l'ordinateur, qu'elle ne vit pas l'heure passer, ce qui allait lui poser des problèmes tôt ou tard. Et ça ne loupa pas. La propriétaire des lieux entra.

**Oh crap !!**

Elle se tourna vers elle ne quatrième vitesse comme prise sur le fait. De toute façon, elle était pas si bête que ça pour comprendre qu'elle était responsable de se carnage, en plus, Tanya essayer de rentrer dans son ordinateur. Mais quand Mack essaya de contacter des secours, elle devait agir rapidement. Lui tirer dessus aurait alerter les gens alentours. Elle préféra faire dans le plus silencieux. Elle sortit son couteau qu'elle avait et le lança directement sur la jeune infirmière. Allait-elle le recevoir ou pas vous le saurez un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 1:42

MacKenzie avait bien fait de surveiller la militaire en la voyant attrapper quelque chose elle se tînt prête à réagir et lorsqu'elle la vit lancer son bras, l'infirmière blémit et eut le réflexe de s'écarter de là en se jettant presqu'à terre. Elle lança un regard vers le projectile qui s'était planté dans le mur et constata qu'elle avait échappé à un couteau militaire avec une lame bien brillante et bien aiguisée d'une quinzaine de centimètres. Mack se releva alors en reportant son regard sur son assaillante. Elle avait bien retenu ce conseil des séances d'entraînement qu'elle avait eu avec John : toujours regarder son adversaire et de ne lâcher des yeux sous aucun regard... Les mots suivants : "Cela te sauvera la vie" prenaient à présent tous leurs sens. Mack n'eut par contre pas tout de suite le réflexe d'aller chercher le couteau pour l'utiliser. De toute façon, elle ne savait pas suffisamment le manier pour qu'il en devienne une arme qui raut pu la protéger.

Son adversaire, en revanche, était dans son domaine et n'allait vraisemblablement pas se priver d'une petite démonstration de l'étendue de son talent. Il ne restait plus que la fuite mais pour aller où ? Là était la grande question.

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 2:30

Profitant de la divertion, Tanya se jeta sur la jeune infirmière, qui avait eut le temps de se relever, la saisit par le cou et alla la plaquer contre le mur d'en face. Puis, elle sortit son 9mm qu'elle colla sur le front de la jeune femme.

"Si vous criez, je serais dans le regret de vous exploser la tête, c'est compris ??"

La militaire ressera légèrement sa prise sur Mack.

"J'ai juste besoin de quelques renseignements et c'est tout. Après, vous pourrez partir. Mais si vous me balancez auprès de qui que ce soit et surtout Sheppard, vous n'aurez plus très longtemps à vivre, vous pouvez en être sur. Vous allez vous endormir un soir et ne jmais vous réveiller."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 2:45

Mack eut un petit cri lorsque son corps entra en impact avec la surface murale lisse et diablement pas rembourrée. Elle fut sonnée pendant quelques secondes avant de sentir le bout métallique et froit du canon de l'arme de service de Tanya. L'infirmière détailla le visage de son agresseur mais il lui fut impossible de se souvenir du nom de la blonde platine qui lui serrait la gorge tout en la maintenant fermement contre le mur. MacKenzie plaça ses deux mains autour de celle décrite précédemment dans un vain espoir de la faire lâcher prise.

"Je n'ai rien à vous dire..." déclara Mack avec une once de courage alors qu'à l'intérieur elle était terrifiée.

"Et puis qui êtes-vous d'abord ? J'aime bien savoir à qui je m'adresse !"

¤ Mais qu'est-ce que je vais faire ? Jsuis pas militaire merde !
- John t'a appris à te défendre c'est le moment de t'en servir
- Ouais mais il n'avait pas un flingue chargé posé sur mon front !!! ¤

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 3:11

"Je suis votre pire cauchemard. C'est tout ce que vous devez savoir pour le moment. Mais si j'étais vous, je dirais ce que je veux et c'est tout. Ou alors, c'est que vous ne tenez pazs vraiment à votre vie. Ce qui est bien dommage vu votre place sur la cité."

Tanya ne quitta pas l'infirmière des yeux, espérant la faire plier. Elle savait faire peur et elle le montrait bien. Son regard froid et noir, pouvait vous glacer le sang.

"Donnez moi votre code pour l'ordinateur pour que je fouille dedans. C'est important. Je parie que vous avez une tonne de choses intéressante dedans."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 3:38

"Mon pire cauchemar a bien changé depuis la dernière fois alors..."

Mack n'avait pas franchement réfléchi avant de répondre cela. C'était sorti tout seul à cause de sa répartie à toute épreuve mais elle déchanta bien vite face au regard polaire que lui adressa son agresseur. Elle déglutit difficilement et préféra la boucler pendant un moment. Ainsi, cette blondasse voulait le code de son ordinateur personnel ? Aucune chance qu'elle le lui donne de toute façon elle n'avait rien de compromettant pour elle dessus. John lui avait conseillé de faire le ménage pour le cas où ce genre de situation se produirait et Mack n'avait pas franchement attendu pour le faire.

L'australienne ne savait pas trop quoi faire mais la seule chose dont elle était certaine était qu'elle ne voulait pas rester là car elle sentait que ses problèmes ne faisaient que commencer si elle restait en contact avec cette militaire. MacKenzie prit son courage à deux mains et décida de tenter quelque chose car de toute façon ça allait mal finir alors autant essayer n'importe quoi. Elle choisit alors de tapper à la fois dans le bras qui tenait le neuf millimètres ainsi que dans ses côtes en remontant son genou droit à leur niveau. Ses années de patineuse lui avaient laissé une grande souplesse et c'est ce qui lui permis de faire mouche. Etonnée de sa propre réussite Mack décida alors qu'il était temps de mettre les voiles, la porte n'étant qu'à quelques pas elle serait vite au-dehors....

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 17:36

Même sous ses airs de petite fille sage, elle savait tout de même se défendre un minimum. En un rien de temps, elle se retrouva désarmée car le coup que Mack luiavait donné dans le bras lui fit lacher son 9mm puis, elle se reçu un coup dans les côtes, se qui la fit plier. Mais, elle reprit le dessus rapidement car l'infirmière était en train de s'échapper. Elle n'eut pas le temps de faire grand chose car, elle se dépécha de la rattraper par le col et la projeta au sol. Puis, elle la releva sans ménagement et pour la calmer d'avantage, la leva carrèment du sol, prit un bon élan et la jeta contre l'armoire, dans un fracas énorme.

**Tu pourrais faire ça dans le silence.**

Elle se rapprocha de la jeune femme pour voir si elle ne l'avait tout de même pas tuer avec le choc. Mais non, elle était juste dans les vappes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 29 Aoû - 18:06

Le pauvre infirmière avait beau avoir suivi un petit entraînement avec Sheppard elle ne fit cependant pas le poids face à Tanya. Il faut dire que pendant un entraînement il n'y a pas de sentiment de peur et de panique qui vient vous ennuyer. Vous vous concentrez juste sur les coups à placer ainsi qu'à comment se défendre. En situation réelle c'était bien différent. Tanya elle était formée pour ça et cela lui conférrait un certain avantage. Mack fit deux vols planés. Le premier la fit embrasser le sol et le second consacra son mariage fracassant avec son armoire. La première rencontre la sonna quelque peu mais par chance Mack ne s'était pas blessée lors de sa chute mais pour la deuxième.. L'armoire c'était littéralement démolie lors de l'impact laissant une australienne gisant au milieu de morceaux d'agglomérés sans connaissance.

Le violent impact avait meurtir le corps de MacKenzie qui au réveil prendrait pleinement conscience de ce qu'il s'était passé. Ses vêtements l'avaient par chances protégés des débris et seuls sont bras droit eu moins de chance que le reste car il arborait une entaille peu propre et nette dont s'écoulait un peu de sang. Visiblement Tanya n'en avait pas fini avec Mack car la militaire se saisit d'elle et la traîna hors des décombres avant de l'emmener hors de ses quartiers dans le couloir de la Cité là où elle seul le savait.


--> Unknown Area

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Invité



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Lun 8 Sep - 0:13

Arrow quartiers de Sam Carter

Sam arriva sans encombre devant les quartiers de Mack, aussi silencieuse et discrète qu'une ombre. Elle colla son oreille contre la porte et écouta, mais il n'y avait aucun bruit. Elle frappa , au cas où la jeune femme y serait et l'appellerait à l'aider, mais aucun réponse. Finalement, la militaire passa sa main devant le capteur et entra dès que la porte s'ouvrit. Alors que cette dernière se refermait, Sam fut stupéfaite par la vision d'apocalypse qui s'offrait à elle. Les quartiers de Mack ... enfin, si on pouvait appeller ça des quartiers ... étaient sans dessus dessous. Visiblement, soit l'infirmière n'avait pas fait le ménage depuis très longtemps, soit quelqu'un était venu faire un tour pour trouver quelque chose. Les affaires de Mack étaient vidées des tiroirs et éparpillées par terre, une armoire était en mille morceaux, et un peu de sang séché se trouvait encore sur le bois. Sam fit le tour des quartiers, mais il n'y avait nulle trace de Mack, ni de son PC. L'agresseur de la jeune femme les avaient certainement emmené ailleurs, mais où ? La militaire espérait que John ait pu localiser sa bien aimée. En attendant le retour de son subordonné, Sam regarda à droite et à gauche, pour essayer de trouver un indice quelconque, s'inquiétant pour son amie.

Une demi heure plus tard, alors qu'elle effectuait toujours des recherches pour savoir ce qui était arrivée à Mack, Sam entendit un message radio, reconnaissant la voix de John. A son message, elle fronça les sourcils, d'une part parce qu'elle ne savait pas qu'il y avait un Capitaine Mas sur la cité, mais bon, elle s'était absentée plusieurs mois, c'était peut être un nouveau ... et d'autre part, elle doutait que John soit partit à la recherche de caisses disparues, alors que Mack était beaucoup plus importante. Mais, la militaire ne mis que quelques secondes pour faire le rapprochement entre le nom du soit disant Capitaine Mas, qui se trouvait être les lettres inversées de son surnom, et les caisses en question qui devaient représenter l'infirmière en chef. En entendant un petit bruit, Sam pris son PDA, et remarqua qu'elle venait de recevoir des données, un point clignotant dans les zones inexplorées, devant certainement être le portable de Mack. Sans attendre, sachant que John irait là bas, la militaire retourna discrètement dans le couloir, verrouilla par sécurité les quartiers en prenant les cristaux, et se dirigea ni vue ni connue vers le téléporteur le plus proche.

Arrow zones inexplorées
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Dim 23 Nov - 3:19

-----------------------


Plusieurs semaines s'étaient écoulées depuis que MacKenzie s'était faite agresser. Cloîtrée à l'infirmerie on venait tout juste de lui délivrer la permission de sortir, elle devait simplement revenir pour des contrôles et pour son traitement. Autant dire que les temps avaient été difficiles pour elle en tant que patiente et qu'elle préférait définitivement distribuer les soins que les recevoir. Le passage le plus difficile de son séjour avait été la septicémie qui avait manqué de la tuer. Sans Carson, Jennifer ou encore John elle ne s'en serait pas tirée, elle avait une dette envers eux. Mais aujourd'hui elle avait décidé de penser à autre chose. D'après ce qu'elle avait compris, ses quartiers n'étaient plus franchement ceux dont elle se souvenait c'est-à-dire leur état avant qu'elle ne rencontre... Elle ne savait pas qui... Cette personne qui l'avait mise dans cet état.

MacKenzie n'avait absolument aucun souvenir de ce qu'il s'était passé cette nuit là. Elle avait un vague souvenir d'une dispute avec John mais après c'était le trou noir. Au grand dam de John, MacKenzie avait décidé de ne rien faire pour que la mémoire lui revienne. Elle ne voulait pas se rappeler de cette horrible moment de sa vie. L'australienne n'était même pas animée par un moindre sentiment de vengeance aussi surprenant que cela puisse paraître. Elle ne voulait pas voir ses nuits hantées par d'autres cauchemards que ceux qu'elle avait déjà quand elle parvenait à dormir.

En réalité, Mack avait des tendances insomniaques en ce moment à cause de la douleur qu'elle éprouvait à sa jambe. Si Carson avait fait un excellent boulot pour qu'elle soit handicapée le moins possible, elle était encore loin de pouvoir courir un marathon surtout quand elle voyait combien les quelques pas qu'elle était en train de faire lui coûtait déjà malgré son atèle censée être là pour la soulager quelque peu. Un trajet de cinq minutes lui prenait facilement un bon quart d'heure. Elle avançait lentement mais surtout prudemment, forcer dès le départ ne serivrait à rien, elle était infirmière alors elle était très bien placé pour savoir quelles étaient les bonens atttitudes à adopter et celles à proscrire. MacKenzie se fait patiente docile alors elle restait sage. Arrivée devant la porte de ses Quartiers, la jeune femme marqua une pause pour souffler en s'adossant contre le mur. L'infirmière chercha en vain une position pour soulager sa cuisse mais elle abandonna bien vite car le transfert de poids sur l'autre jambe n'était pas d'un grand secours.

Rester planter là était bien beau mais si elle voulait se poser et avoir une chance de reposer sa jambe elle devrait peut-être penser à entrer. Seul hic... Plus aucun des trois cristaux de contrôle ne figurait à sa place dans le boîtier de commandes. A cet instant, MacKenzie fixa le boîter vide quelques secondes puis ferma les yeux en maudissant John d'avoir omis de lui dire que par mesure de sécurité il les avait enlevé. Elle aurait dû s'en douter car venant de sa part ce n'était pas très étonnant, c'était tout à fait le genre de choses qu'il faisait mais si ça partait d'une intention louable là... Elle était coincée... L'autralienne consulta l'heure à sa montre avant de finir de tomber dans le désespoir en voyant l'heure, génial, il était en plein briefing et elle ne pouvait pas le déranger... Tous les éléments étaient en sa faveur... Elle n'avait plus qu'à rebrousser chemin et repartir dans les étages supérieurs...

-> My Keys Darling...

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Sheppard

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 19/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 37
Compétences: les 3 F
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 27 Fév - 13:48

Arrow Balcons

La boucle était bouclée. Mack se retrouvait à son point de départ avec en prime d'avoir la clé de ses quartiers, encore un beau militaire à sa pleine disposition. John dut jouer les équilibristes pour trouver les cristaux manquants qu'il enfourra dans le panneau de contrôle en prenant bien soin de ne pas se tromper, car tenir une femme avec une femme n'était vraiment plus de son âge. La porte s'ouvrit dans ce son particulier de glissement et se referma avec ce même son une fois le couple entré. Ca sentait quelque peu l'enfermer, normal quand on y réfléchissait. Personne n'était venu ici depuis un bon moment. Cependant les quartiers ne ressemblaient pas à un champ de bataille, tout avait été rangé, John avait personnellement insisté pour que cela soit fait avant que Mack ne sorte de l'infirmerie.

Le militaire déposa Mack sur son lit, soufflant intérieurement. Il alla ouvrir une des fenêtres sans pour autant laisser entrer trop de lumière à l'intérieur de la pièce et revint vers l'infirmière. Il s'assit au bord du lit et la regarda un instant. Il devait se l'avouer qu'avec cette tête là, elle était à croquer et l'envie de la reprendre dans ses bras s'empara de John.


"Bien installée?"

_________________
°IHaunted by the past
A nightmare that seemed so unreal
I wish that I could turn back time
And spare the pain that we both feel
And now we’ve changed
Things will never be the same °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Ven 27 Fév - 15:54

Lorsqu'ils entrèrent, MacKenzie s'était attendu à un désastre mais il n'en fut rien. Tout était propre et rangé, il ne manquait que certains effets personnels de Mack qui soient avaient été emmené ou soit jetés parce qu'ils étaient cassés ou trop abîmés. Quoiqu'il en soit, les hypothèses étaient multiples mais difficiles de savoir laquelle était la bonne. MacKenzie ne se sentait pas vraiment en sécurité dans cette pièce. La présence de John la rassurait mais elle ne se sentait pas d'y rester seule. Elle resta silencieuse et lorsque John la déposa sur le lit et ne put retenir un long soupir de bien-être qui alla même jusqu'à tirer un sourire à son compagnon. Oui bon il avait eu raison et alors ???

Elle ferma les yeux quelques instants pendant qu'il allait ouvrir la fenêtre et les rouvrit quand elle sentit le lit pencher d'un côté. Elle observa longuement le pilote sans piper mot et lui fit une place lorsqu'il vînt la prendre dans ses bras. Mack ne put cacher un sourire en remarquant qu'ils devaient ruser pour tenir tous les deux sur le lit de manière assez confortable pour lui comme pour elle. L'infirmière en profita pour se lover contre lui, elle aurait eu tort de ne pas saisir cette occasion.


"On ne peut mieux" répondit-elle en hochant la tête.

"Je crois qu'il serait peut-être temps qu'on parle de certaines choses... Je veux dire... Sérieusement" murmura-t-elle en le regardant dans les yeux. Elle savait qu'il avait une sainte horreur de ce genre de discussion, surtout quand elle commençait par cette phrase. D'ailleurs la dernière fois cela avait terminé en dispute et on connait la suite. Mais bon, là, il le fallait bien.

"Tu ne vas pas invoquer une réunion pour t'en aller presto hein ?"

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Sheppard

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 19/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 37
Compétences: les 3 F
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Sam 28 Fév - 2:42

Citation :
"Je crois qu'il serait peut-être temps qu'on parle de certaines choses... Je veux dire... Sérieusement"

Aie, justement ce que John ne voulait pas en ce moment. Si cela avait été sur le balcon, il aurait bien voulu l'entendre, mais dans les quartiers...c'était un endroit sacré et honnêtement il ne pensait pas que les quartiers de Mack étaient assez sûrs pour parler d'eux. Cependant John réalisa qu'il était en totale contradiction avec ce qu'il avait fait et dit sur les balcons. Il allait contre sa décision de laisser Mack avancer à son rythme et réalisa qu'il était en train de lui claquer la porte qu'il avait lui-même ouvert au nez. Le militaire arrangea sa position et regarda Mack alors qu'elle le regardait.

Il ne put s'empecher de repenser à la dernière fois qu'ils avaient commencé par cette phrase. Il ne put s'empecher de revoir Mack accroché, se vidant de son sang comme un vulgaire morceau de viande. Il ne put s'empecher de ressentir ce qu'il avait ressenti alors. Son impuissance, sa colère, sa sainte peur de perdre une femme avec laquelle il commençait à vouloir construire quelque chose. Bien que parler d'âme soeur était quelque chose de très pas John. Sheppard se forca rapidement à chasser de son esprit toutes ses hantises....ce n'était pas le moment qu'il se laisse submerger par ce genre de futilité. C'est Mack qui avait besoin d'être entendu, pas l'inverse.


Citation :
"Tu ne vas pas invoquer une réunion pour t'en aller presto hein ?"

Un sourire en coin se dessina sur les lèvres du militaire. D'une main, il enleva son oreillette, la déposant sur la table de chevet.

"No one will call....and I will call no one" lui assura-t-il.

_________________
°IHaunted by the past
A nightmare that seemed so unreal
I wish that I could turn back time
And spare the pain that we both feel
And now we’ve changed
Things will never be the same °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Sam 28 Fév - 3:10

"Good" répondit-elle avant de déposer un petit baiser sur ses lèvres pour le récompenser de sa bonne volonté. MacKenzie chercha du regard la télécommande de sa chaîne hifi mais ne la trouva pas. Elle eut un grimace, dommage, elle aurait bien aimé mettre un peu de musique tant pis, il faudrait juste qu'elle parle à voix basse.

"Tu sais... Quand j'étais à l'infirmerie ces derniers jours... J'ai réfléchi à pas mal de choses et je me suis aperçue que depuis ce qu'il s'était passé... Enfin ce que j'essaie de te dire c'est que..."

Oui bon elle ramait, et comme toute personne qui n'est pas très à l'aise, elle avait des petits tics nerveux qui ressortaient. Par exemple, elle pinçait les lèvres à chaque fois qu'elle marquait une pause ou quand dans son esprit elle se disait qu'elle devait peut-être en venir au fait elle se donner comme une claque mentale pour accélérer la cadence. Mack avait également un peu de mal à garder son regard plongé dans celui de John lorsqu'elle cherchait ses mots, comme si les mots magiques étaient inscrits au plafond ou dans ses cheveux ou même ailleurs. Et puis lorsqu'elle s'aperçut de son comportement, elle secoua doucement la tête.

"Ouais je sais... On n'est pas rendu à ce rythme là... Mais c'est pas facile..." ajouta-t-elle finalement comme pour se justifier avant de se mettre à rire et se calmer pour se reprendre et poursuivre. Mine de rien il ne savait toujours pas ce qu'elle avait à lui dire. Et maintenant c'était le gros moment de silence. Décidément, elle les accumulait quand elle voulait parler de sujet pas facilement abordable dans un couple.

"Et si on s'installait ensemble ?" demanda-t-elle finalement de but en blanc réalisant après quelques secondes la bombe qu'elle venait de lâcher. Elle se figea et rougit violemment, se mordant la lèvre inférieure avant de baisser le regard en se sentant plus qu'idiote.

¤ Bonjour, je voudrais parler avec Tact s'il vous plaît ? ¤

MacKenzie ne voulait pas du tout présenter la chose comme ça. Elle voulait d'abord lui expliquer pourquoi elle avait une si soudaine envie de vivre ensemble. C'était plus par besoin que par véritable envie de passer un cap dans son couple. Elle aimait John ce n'était pas un secret et mais elle avait d'autres raisons en tête de liste pour une telle demande... Mack savait bien qu'avec l'IOA ce n'était pas vraiment possible mais c'était justement à cause de l'IOA qu'elle était "infirme" pour une période indéterminée. Depuis toute cette histoire, MacKenzie faisait comme si elle se remettait plutôt bien de ce qu'il s'était passé mais la réalité était toute autre. Elle se remettait beaucoup en questions et ne se reconnaissait plus vraiment par moment. La simple idée de se retrouver seule dans cette pièce la faisait angoisser. Si cela allait pour le moment c'était parce qu'elle était avec John et qu'elle savait qu'avec lui rien ne pouvait lui arriver. A vrai dire, la solitude lui faisait peur.

"Enfin... C'était pas ce que je voulais dire... Enfin si c'est ça mais... pas comme ça... Enfin..."

¤ Je crois que je ferais mieux de la fermer maintenant ¤

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Sheppard

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 19/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 37
Compétences: les 3 F
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Dim 1 Mar - 3:46

John ne l’interrompit pas. Il voyait qu’elle ramait, mais tourner autour du pot n’était pas dans les habitudes de l’infirmière. En fait c’était plutôt inquiétant qu’elle cherche ses mots et il se demandait bien où allait ce monologue. Une rupture ? une demande en mariage ? Pour la dernière option, John se frappa intérieurement. Pour tomber sur cette idée il fallait vraiment être un Sheppard, quoique il avait été marié, il savait ce que c’était, cependant il avait vite réalisé que vivre enchainé, une bague au doigt, avec des promesses plein les poches, ce n’était pas une vie pour lui.

Il leva un sourcil. Le comportement de Mack l’inquiétait de plus en plus. Pourquoi tant d’hésitation ? Allait-elle lui parler de ce qu’elle avait vécu ? Allait-elle finalement vider son sac de ce qui la hanter ? John ne se faisait pas trop d’espoir de ce côté-là, mais garder tout de même cette éventualité en tête au cas où. Sheppard offrit un sourire du mec qui attend l’accouchement final quand Mack avoua que ce n’était pas facile ce qu’elle allait dire, mais en même temps, pourquoi autant de suspens ? Ce n’était comme même pas comme si elle allait remettre un oscar ou dire qui allait quitter la starac comme même. Oui bon , ce n’était pas vraiment d’actualité sur Atlantis, mais cela reflétait bien l’image de la situation. (ne me demande pas ce que je veux dire par là…je ne le sais pas moi-même)



"Et si on s'installait ensemble ?"

Après tant de mise en bouche, le plat principal tomba véritablement du ciel et la nouvelle heurta John en plein vol. Sauf que là il ne s’écrasait pas, il buggait à nouveau. C’était sa nouvelle mode, le buggage total.

« Euh…well….euh »

*Vivre ensemble ?
Oui vivre ensemble…ca veut dire que vous partagez les mêmes quartiers
Oui j’avais compris merci…mais pourquoi
Comment ça pourquoi….t’es avec elle depuis 1 an et des poussières et tu me dis pourquoi ?....Mais c’est quoi ton problème

Ne reviens pas avec cette vieille histoire John

Pfff…j’ai honte d’être ta conscience parfois*



Le choc passé, et l’explication houleuse aussi, John laissa un silence s’installer durant lequel il prit le temps d’analyser la chose. Il devait y avoir une raison concrète derrière tout cela, et au vu du regard un peu perdu paniqué de Mack, Sheppard dut juste assembler les pièces du puzzle. Mack n’avait pas été véritablement seule depuis son agression. Soit il y avait des collègues à elle, soit il y avait Carson ou Jennifer, soit il y avait lui. Elle ne s’était retrouvée seule que véritablement sur le balcon où elle avait finalement, un peu craqué. Puis il y avait le fait qu’elle s’accrochait à lui comme à une bouée de sauvetage alors qu’il n’y avait personne dans ses quartiers. Lui n’accordant pas une grande valeur aux quartiers, il n’y était que très rarement et si un truc se passait dedans, il pouvait vivre avec, mais peut-être n’était-ce pas le cas de Mack. Il savait que derrière sa coque se cachait quelqu’un à l’opposé de ce qu’elle affirmait être. Enfin pas vraiment opposé, mais un peu comme même.


« Et bien je ne vois pas d’inconvénient…je voulais justement prendre des quartiers plus grands…Rodney et moi on est en train de s’en disputer un et maintenant j’ai un argument auquel il ne fait aucunement le poids. »

*Hypocrite
Je sais*

_________________
°IHaunted by the past
A nightmare that seemed so unreal
I wish that I could turn back time
And spare the pain that we both feel
And now we’ve changed
Things will never be the same °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Dim 1 Mar - 16:09

MacKenzie ouvrit de grands yeux lorsque le verdict tomba. Discrètement elle se pinça pour être sûre qu'elle n'était pas en train de rêver. Mais apparemment non cela avait bien l'air vrai. A vrai dire, elle ne fit pas vraiment attention à la fin de sa réponse du coup l'histoire de dispute avec Rodney passa à l'as.

"Non... Non c'est vrai ? Tu es d'accord ?" demanda-t-elle une fois qu'elle eut retrouvé l'usage de la parole.

Mack avait imaginé cette scène des dizaines de fois et elle avait pensé que convaincre John aurait été bien plus difficile que cela. Soit cela venait d'elle qui faisait tout un fromage d'une histoire toute simple soit c'était lui qui ne réalisait peut-être pas ce que cela allait entraîner. Pire il lui avait peut-être dit oui pour lui faire plaisir... Mais à cette dernière interrogation, l'infirmière se donna une claque mentale. Il n'aurait pas fait une chose pareille... Ce n'était plus un ado... Quoique parfois... Non ! Elle devait arrêter.


"Mais, tu sais ce que ça veut dire hein ? Tu te rends compte que je vais monopoliser ta salle de bains pendant des heures, que je vais te piquer les trois quarts des placards pour mes fringues et mes petites affaires... Je vais aussi me servir de ta brosse à dents..."

¤ ça tu le faisais déjà avant...
- Ah bon ? :gaffe ¤

"Et puis y'a la déco aussi... Sans parler d... mpffff."

Mais elle ne put achever sa phrase car John posa sa main sur sa bouche pour l'empêcher de poursuivre.

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Sheppard

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 19/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 37
Compétences: les 3 F
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Dim 8 Mar - 2:47

John eut la patience d'attendre un peu avant de poser sa main sur la bouche de Mack. Parfois elle pouvait ressembler véritablement à rodney, toujours à se justifier et à parler et parler et parler et parler sans que jamais John puisse l'arrêter en intervenant verbalemetn. Alors il le faisait bien sûr physiquement, bien sûr pas avec Rodney, là il y avait le petit taquet derrière, mais il n'allait comme meme pas frapper une femme, cela ne se faisait pas voyons. ( sauf exception ). Le militaire s'humecta les lèvres, regardant intensément Mack.

" Shut up" lui dit-il finalement avant de sourire.

"I'm old and strong enough to know what I know...."

Il marqua une pause. Oui il était effrayé à l'idée de la voir s'installer chez lui. Avec Nancy, cela avait rapidement dérapé, et il avait commencé après un moment à se lasser de cette routine au point d'inconsciemment tout faire pour que les papiers du divorce termine dans sa boite aux lettres. Mais il fallait dire que Mack n'était pas Nancy, certes elle avait aussi un caractère fort, mais John ne s'ennuyait pas avec Mackenzie, loin de là, il découvrait chaque jour une partie d'elle...et ce même un an après leur mise en ménage pour ainsi dire. Cependant John était toujours incapable de parler de lui, Mack savait le strict minimum et c'était mieux ainsi.

"and what I want...is you..." murmura-t-il d'une voix d'homme amoureux, celle qui est un peu gênée, mais suave et chaude. Cette voix qui est accompagné par ce regard étincelant d'un vert émeraude qui vous fait complètement fondre parce qu'il vous fait sentir unique, parce qu'il ne se détourne jamais de vous.

"...because I love you"

_________________
°IHaunted by the past
A nightmare that seemed so unreal
I wish that I could turn back time
And spare the pain that we both feel
And now we’ve changed
Things will never be the same °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Dim 8 Mar - 3:52

Emotionnellement placée dans la catégorie instable depuis son agression MacKenzie avait une facheuse tendance à passer du chaud au froid, des larmes à la joie en moins de temps qu'il ne faut pour dire "Banakavalata". Ainsi, son sentiment d'être stupide s'apaisa tout comme sa peur fondit de la même manière que neige au soleil. La déclaration d'amour en bonne et due forme que lui fit John, porta aux yeux azurs de l'infirmière un éclat bien plus brillant que tout à l'heure. Ce n'était bien sûr pas la première fois que le pilote prononçait ces trois fameux mots mais ce n'était pas quelque chose qu'il disait aisément. Mack non plus d'ailleurs. C'était certes un peu plus aisé chez elle mais tout comme lui elle ne le sortait que lorsque c'était important. MacKenzie avait toujours trouvé ça un peu culcul la praline de forcer sur les je t'aime et avec John autant dire qu'elle n'était pas soulée avec, d'ailleurs cela lui convenait très bien. Seulement parfois une bonne piqûre de rappel ne fait pas de mal.

Aujourd'hui ce fut comme si elle avait été giflée. Une bonne claque dont elle avait besoin ceci dit. Ce "I love you" était l'assurance que la flamme était toujours là, un point d'ancrage pour Mack qui devait reprendre ses repères. Sentant que sa gorge nouée ne lui permettait pas d'ouvrir la bouche pour répondre à voix haute, elle usa d'une autre technique. Approchant son visage de celui du pilote, collant son corps encore davantage au sien, elle scella ses lèvres avec les siennes. Comme si elle était prise d'un pic de fièvre l'infirmière engagea un baiser empli de passion et de remerciements qui traduisait à une juste hauteur ce qu'elle avait besoin d'exprimer.

Combien de fois avait-elle rêvé de se retrouver ainsi avec John en se sentant aussi libre ? MacKenzie ne s'était jamais vraiment plainte des contraintes qui lui était imposée pour avoir le droit d'aimer Sheppard. Le trophée était tellement précieux qu'elle avait choisi l'option d'en payer le prix fort alors qu'au départ il lui avait paru pourtant si faible. Se cacher avait semblé constituer une maigre contre-partie à l'époque. Cependant au fil du temps cela était devenu un véritable cauchemar. Du moins, c'est ainsi que Mack l'avait perçu. Oh bien évidemment la belle australienne n'avait jamais parlé de cela à John. Pourquoi faire ? S'était-elle toujours demandée. Cependant, les choses avaient sacrément empiré quand l'IOA avait commencé à faire des siennes. Costumes et rôles firent leur apparition sur le devant de la scène. Chaque fait et geste pouvait être vu et si l'un fautait l'autre tombait avec. Pour leur bien commun, Mack avait dit oui et de toute manière c'était la seule chose à faire mais elle ne s'attendait pas que cela prenne une telle tournure, un peu comme si on lui avait caché les petites lignes au bas du contrat. S'observer chaque fois qu'elle était avec lui avait fini par devenir un calvaire. Le simple fait de le toucher était devenu impossible en dehors des examens médicaux et ils avaient commencé à se voir un peu moins souvent, emportés malgré dans une spirale de travail imprévue.

Alors la réponse de John pour qu'ils s'installent ensemble était à plusieurs tranchants. D'un côté il y avait le fait qu'elle avait besoin de John parce qu'il était tout simplement l'élu de son coeur et qu'après un an ils pouvaient bien tenter quelque chose de nouveau. D'un autre il y avait le fait qu'elle ne trouvait pas le courage d'affronter ses nuits seules bien que sachant que John pourrait ne pas rentrer des fois mais cela était normal vu que lui avait repris le service actif. D'un autre encore, Mack avait besoin de lui pour sa guérison parce qu'elle savait qu'il viendrait tapper du poing sur la table pour la recadrer quand il le faudrait, qu'il lui apporterait le soutien dont elle avait besoin bref en quelques mots qu'il serait là pour elle. Enfin, vivre ensemble était pour Mack l'occasion d'avoir le droit de pouvoir à nouveau toucher John quand elle en aurait envie sans se poser de question pour savoir si c'était bien ou mal, toléré ou interdit. C'était pour elle l'occasion de le retrouver et elle en avait affreusement besoin.

Mack termina à regret leur échange pour respirer tandis qu'elle caressait avec douceur le visage du pilote.


"Thanks..." souffla-t-elle contre ses lèvres.

L'infirmière semblait visiblement un peu plus détendue que précédemment. Un poids venait sans doute de lui être enlevé maintenant qu'elle avait enfin une réponse à sa demande un peu particulière. Maintenant qu'elle allait un peu mieux, elle éprouva de nouveau l'envie presque maladive de l'embrasser à nouveau et elle ne se priva pas cependant, elle ne fit qu'amorcer le bal laissant un peu à John le soin de prendre les rennes pour ne pas l'étouffer. A la fin de l'échange, Mack pinça les lèvres avant de se tendre brusquement comme si elle venait de recevoir une décharge électrique. Elle ferma les yeux puis serra les dents et inspira longuement pour maîtriser la douleur. Il y a certaines piqûres de rappel dont on se passerait bien parfois. Sa blessure à la cuisse en faisait partie...

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Sheppard

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 19/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 37
Compétences: les 3 F
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Jeu 12 Mar - 2:10

John avait été entrainé à supporter les pires situations, à gérer son stress, ses sentiments, paraitre froid et machinal pour rester professionnel. Il avait appris à vivre avec l’horreur, la côtoyer, et même l’apprivoiser. Tant d’années chez les militaires l’avait pour ainsi dire déshumanisé dans la mesure où il était incapable de réagir comme Mack.Il n’avait pas ses hauts et bas brusques et rapides que la jeune femme avait. Il ne passait pas des larmes à la joie en un millième de seconde. Il faisait un travail sur lui, personne n’avait à savoir comment il se sentait, même pas Mack avec laquelle il était pourtant proche. Ce qui poussait John à agir ainsi était en parti dû au fait qu’on lui donnait des responsabilités. Il était responsable de la cité, du bien-être de ses habitants. Il était responsable de Mack, il devait être son appui. Jamais elle ne s’appuierait sur quelqu’un qui parait fragile ou instable. Cette déclaration faite au bon moment n’était qu’une parmi tant d’autres, mais John ne le disait que très rarement et pour cause, le dire revenait à reprendre une part d’humanisme en lui, un humanisme qui le détruisait plus qu’autre chose, parce que c’était dans ces moments là qu’il réalisait ô combien il faisait souffrir certaines personnes avec son comportement. En fait les gens qui disait je t’aime à longueur de journée, John en pouvait pas les supporter. Ce n’était pas sincère de le dire aussi facilement. Un je t’aime était une torture, un aveu dit à mi voix avec une certaine gêne, pas un étalage de romantisme hypocrite dit simplement pour se concainvre qu’on aimait bien une personne.

John savait ce qu’il risquait de perdre en laissant mack s’approcher un peu plus à lui. Il savait quels risques il encourait en étant son point d’ancrage. Elle allait peut-être le regretter, il allait peut-être tout gacher. Aucune garantie de dire que tout irait bien, ce serait mentir, car ces 2 là revenaient de loin. Et plus que de surmonter la douleur physique, il fallait surmonter une autre douleur, une fissure dans leur couple qu’ils masquaient tant bien que mal, mais qui était toujours là, même avec le relachement de Mack. Elle était atténuée pour l’instant, mais pour combien de temps ? John avait toujours abordé cette relation avec une certaine prudence, veillant à ce que personne ne puisse leur nuire dans un monde devenu trop corrompu pour être bien. Tiraillé entre passion et protection, le militaire endossait un rôle à double masque. L’un s’adonnait à son rôle d’amant, l’autre à celui de supérieur et parfois le mélange n’allait pas avec la personnalité de la jeune femme. Sheppard poussait loin ses réflexions, mais c’était comme cela qui le percevait. Il aimait tellement Mack qu’il ne savait plus vraiment quoi faire pour la rendre heureuse et lui offrir une stabilité autre que celle de vivre avec lui. Bien sûr elle ne saurait jamais ses doutes, c’était bien pour cela que John était un Sheppard. Les valeurs et pensées non prouvées restaient dans sa tête de militaire.

Et puis d’ailleurs, il arrêta de réfléchir quand il sentit une pression sur ses lèvres. Un baiser, un échange normal dans un couple et pourtant celui-ci avait quelque chose en plus. Cela faisait tellement longtemps que John n’avait pas eu droit à cette version là, tellement de temps perdu à ne pas pouvoir échanger cette passion qui parfois devenait supportable à retenir. Laissant le contrôle complêt à sa moitié, John répondit à son assaut, avec autant de sensualité et de douceur qu’elle. Cependant le besoin de respirer étant humain, ils durent se séparer. Un merci, Mack le remercier, elle n’en avait pas besoin. Les gestes parlaient mieux que de longs discours et il fallait le dire, piqué au vif John voulait continuer ce petit jeu qu’elle avait commencé. Peut-être pas le pousser très loin, mais juste échanger quelques impressions non verbale entre adultes consentants.


« Mais de rien demoiselle » répondit-il finalement avec un sourire plein de sous-entendus.

_________________
°IHaunted by the past
A nightmare that seemed so unreal
I wish that I could turn back time
And spare the pain that we both feel
And now we’ve changed
Things will never be the same °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Jeu 12 Mar - 23:47

Mack finit par rouvrir les yeux lorsque le pic douloureux fut passé. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit le regard et le sourire que John braquait sur elle. Comme une adolescente timide, l'infirmière en rougit presque car elle comprenait tout à fait le message dans cette attitude. Elle eut un sourire à son tour, plus timide, en coin mais qui donnait néanmoins au pilote un consentement muet. Un peu comme une bleue elle s'approcha de nouveau de lui mais s'arrêta au dernier moment réalisant quelque chose. Depuis le départ elle prenait un peu trop l'initiative et ça ne lui convenait plus. Après tout, c'était elle qui devait recevoir plus d'attention à cause de son état de santé. Elle s'humecta les lèvres dans un geste sensuel mais affreusement provocateur. Elle haussa un sourcil pour accentuer cette mimique pour laisser deviner à son compagnon qu'elle avait maintenant une petite idée derrière la tête.

Tout en continuant de le regarder droit dans les yeux, elle écarta son visage du sien d'un air signifiant qu'elle n'était pas une fille facile et que s'il la voulait il allait devoir l'attraper. Bien évidemment, le jeu ne serait pas très poussé parce qu'il n'avait pas vraiment à l'attraper vu la manière dont ils étaient enlacés pour ne pas tomber du lit. Les mains de MacKenzie glissèrent sur les épaules de John mais au lieu de poursuivre vers son dos pour le caresser elle se contenta de les poser là. Néanmoins elle ne restèrent pas immobiles très longtemps car elle s'amusa à tapoter son échine du bout des doigts, l'un après l'autre, comme quelqu'un qui attend quelque chose. Et pour en rajouter une couche elle fit bien évidemment l'innocente aux mains pleines en fuyant le regard de John trouvant subitement le décor qui les entourait plus attrayant. De temps à autres, son regard bifurquait vers le pilote pour voir sa réaction, vérifier s'il allait ou non céder à ses exigences...

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Sheppard

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 19/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 37
Compétences: les 3 F
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Mer 25 Mar - 0:56

John ne put s'empecher de sourire de plus belle au comportement de sa compagne. Ainsi donc en avait-elle assez d'être le membre actif du couple? Intéressant. John l'avait laissé faire jusqu'à maintenant. Après tout, quel mal y avait-il à se faire plaisir par une aussi belle femme qu'elle? Il fallait bien en profiter, pour une fois que c'est lui qui reçevait et non l'inverse. Mack avait cette façon d'embrasser...si féminine, une douceur, une maitrise qu'il n'avait pas. Bien sûr ses baisers pouvaient être doux, mais pas comme ceux de Mack qui semblaient être remplies d'une étrange poésie. La poésie du coeur. Celle que John n'arrivait pas à exprimer parfois, parce qu'elle le désarçonnait complètement. Rares furent les femmes qui avaient réussi à le faire, Mack était une des chanceuses. Mais cela bien sûr, John ne le dirait jamais à Mack. Non pas parce qu'il était un mec, un vrai de vrai, mais parce qu'au fond, Sheppard était un grand timide qui avait du mal avec les femmes. Surtout à les comprendre. Alors souvent dans sa longue liste de conquête, l'on retrouvait des expériences d'un soir pour essayer de comprendre leur fonctionnement. Seulement voilà, rien n'est jamais scientifiquement démontrable quand il s'agit de sentiments.

John inspira doucement, se redressant un peu pour mieux voir le visage de Mack. Dans le jeu de lumière qu'offrait les volet, ce visage semblait encore plus angélique. Les traits fins, le teint lisse, parsemé d'ombres . Ces traits qu'il lui avait tant manqué. Sa main se posa dans les cheveux de Mack, dessinant le contour de son visage. Il le connaissait par coeur, et pourtant il semblait le redécouvrir. Aucune irrégularité, une peau si douce. Ses doigts éffleurèrent sa tempe pour descendre vers ses lèvres. Du pouce il les caressa, d'un geste sensuel. Toutes aussi douces, appelantes....rougies par leur ébat de tantôt. Le mot qui résumait le visage de Mack était bien douceur....sauf ses yeux....des yeux qui trahissait tout ce que son masque de porcelaine ne laissait plus transparaitre depuis longtemps. Même avec les trésaillements, les grimaces de douleurs....les yeux de Mack ne mentaient jamais...et ne cachaient jamais rien.

Prenant son temps, il finit par se pencher, avant de délicieusement butinner les lèvres offertes de Mack. un butinement qui finit par un scellement de lèvres, suivi de cet ancestral ballet où langues et lèvres se mélangent pour former une osmose de délices et de désirs. Où toutes les sensations exploses pour ne désirer qu'une chose....faire durer ce moment d'intense découverte...ce moment de dégustation de l'âme de l'autre.

_________________
°IHaunted by the past
A nightmare that seemed so unreal
I wish that I could turn back time
And spare the pain that we both feel
And now we’ve changed
Things will never be the same °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mackenzie Lewis

Nombre de messages : 411
Age : 29
Date d'inscription : 10/06/2007

¤ Your Character ¤
Age: 28 ans
Compétences: Infirmière en Chef
« Relationships »:


MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   Mer 25 Mar - 1:20

MacKenzie avait failli attendre qu'il se décide enfin à passer à l'action. Mais son impatience faisait partie du jeu car elle connaissait suffisamment John pour savoir que cette longue entrée en matière ne rendrait la suite que plus délicieuse. Comment aurait-elle bien pu le blâmer de cela ? Elle faisait exactement comme lui. Mais tout ce temps de préparation avant la mise en bouche pour ne pas dire la dégustation, venait certainement du fait que ni l'un ni l'autre ne faisait les choses à moitié. D'une certaine manière, c'était ce qui rendait ce genre de moments ensemble si agréables. Un petit sourire vînt de nouveau se peindre sur ses traits. Il y avait bien plusieurs semaines qu'elle n'avait pas sourit de la sorte. Ces petits étirements de lèvres avaient été chassés par des rictus et des grimaces de douleur depuis son agression et lors de son séjour à l'infirmerie. Et puis, elle se mit à le dévorer du regard, passant au crible la moindre parcelle de son visage qu'elle n'avait pas vu sous cet angle depuis... Piouf ! Très longtemps. Trop longtemps même.

Lorsque John commença à butiner ses lèvres tel une abeille consciencieuse, Mack se laissa faire. Du moins, au début. Car très vite elle prit goût à ce jeu. Arborant une mine espiègle, Mackenzie voulut aller plus vite en besogne. Il avait réveillé en elle une nouvelle envie d'un baiser d'adulte avec tout ce que cela comportait. Cependant, elle n'était plus aux commandes et elle rata plusieurs fois son coup. Ne plus être maître de la danse n'a pas que des avantages. Ce n'est que lorsque John le décida qu'elle l'eut enfin. L'infirmière ne fut nullement déçue du voyage d'ailleurs. Cela valait bien la peine d'attendre. Comme récompenser John de ses doux traitements, Mack fit glisser ses mains le long de l'échine du pilote, la caressant avec douceur avant d'avoir comme une nouvelle idée. Alors que leur échange n'en était qu'au début et elle alla caresser juste du bout des doigts un petit point qu'elle savait très sensible chez le pilote. C'est un peu par hasard qu'elle l'avait découvert celui-là, lors d'un jeu nocturne dans leur cachette secrète, mais depuis ce jour elle adorait enquiquiner John avec. D'ailleurs l'effet ne se fit pas attendre car dès qu'elle s'y attaqua il réagit. Plus satisfaite que jamais, MacKenzie continua de plus belle tout en se retenant de rire en sentant des frissons parcourir sa peau si rapidement.

_________________

     • Take me above your light Carry me through the night Hold me secure in flight Sing me to sleep tonight  •by : Owl City
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MacKenzie Lewis' Quarters   

Revenir en haut Aller en bas
 

MacKenzie Lewis' Quarters

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Lewis Hamilton est il aussi detesté?
» Lewis Yorkshire de 15 ans (54) - ADOPTE
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Ana Lewis
» Skye Lewis - Attention à la bombe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond The Gate :: « Atlantis » :: 
▪ Quarters
-